Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 décembre 2008 6 27 /12 /décembre /2008 00:48

Chacun de nous ne peut « entendre » que ce que son mental peut comprendre.

Chacun de nous a sa propre Vérité.

Notre mode de fonctionnement est étroitement lié à notre système émotionnel. Nous héritons des « sacs à dos » que nos ancêtres n’ont pas pu, su ou voulu, régler. Nous arrivons dans une famille, non par hasard, mais par ressemblance vibratoire, c’est dire que nos problématiques nous permettent d’évoluer par « frottements » de nos personnages égotiques ;

La communication vraie, celle du Cœur, ne peut se faire qu’à une seule condition fondamentale, être sur les mêmes vibrations, d’amour et de respect de la part de chaque protagoniste. Dans le cas contraire, les mots employés ne seront pas perçus avec la même symbolique.
 
La Vérité de l’un, étant différente de la Vérité de l’Autre, il est évident que les propos échangés seront, souvent, source de conflit.


Lorsqu’une distorsion de compréhension concernant l’Essentiel de chacun, intervient, c’est le signe que les chemins doivent se séparer.

Chacun doit reprendre sa route, en bénissant les expérimentations passées et celles à venir, sans regret ni culpabilité…

Juste un  Esprit bénissant… 

                                                                         Annie Belliot©08

**********************************************************************

Lorsque la tourmente est dans notre esprit ou dans notre cœur, il suffit de l’accueillir, de la regarder, de lui parler…

Et seulement après, la remercier d'avoir existé et lui dire de s’en aller…

En accueillant et en remerciant notre douleur pour tout ce qu’elle nous a permis d’apprendre sur nous même et sur notre mode de fonctionnement, nous nous donnons l’opportunité de laisser parler notre Inconscient. Celui ci peut, de ce fait, soulager nos rancoeurs, nos frustrations ou notre colère…en nous évitant les cristallisations corporelles.

Chaque somatisation est la résultante d’une souffrance ancienne, non accueillie, non reconnue.

Le déni de nos ressentis n’est pas un signe de force, mais au contraire la mise en évidence de la fragilité émotionnelle de notre cuirasse caractérielle.

 

                                                                           Annie Belliot ©08

*************************************************************
Partager cet article
Repost0

commentaires